Déclassement des biens du domaine public

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2021

Sommaire

Les biens des personnes publiques (État, collectivités territoriales, établissements publics) peuvent appartenir à leur domaine privé, ou à leur domaine public.

Les biens classés dans le domaine public sont inaliénables (ils ne peuvent pas être vendus). Face aux charges d'entretien et de conservation, de nombreuses collectivités territoriales cherchent aujourd'hui à vendre une partie de leur patrimoine immobilier.

Si la personne publique veut vendre un de ses biens (vente domaniale), il doit d'abord faire l'objet d'un déclassement, afin de sortir du domaine public. Regardons cette procédure en détails.

Déclassement des biens du domaine public : une possibilité de vente

Qu'est-ce qu'un bien classé dans le domaine public ?

Pour savoir si un bien fait partie du domaine public, il faut regarder l’utilisation qui en est faite. Un bien est classé dans le domaine public lorsqu'il est (article L. 2111-2 et suivants du code général des la propriété des personne publiques) :

  • soit affecté à l'usage direct du public (exemple : un parking public) ;
  • soit affecté à un service public, avec les aménagements nécessaires (exemples : une école, un hôpital, un fort militaire, un palais de justice) ;
  • soit un accessoire indispensable à un bien du domaine public et à son utilisation (exemple : le logement du directeur d'école, accolé à celle-ci).

Quelles sont les ventes concernées par le déclassement ?

Tout dépend de la qualité du cessionnaire (= de l'acquéreur) :

  • Si l’acquéreur du bien est une personne privée, la vente nécessitera toujours un déclassement.
  • Si l'acquéreur du bien est une personne publique, deux situations se présentent :
    • soit le cessionnaire acquiert le bien pour son domaine privé et, dans ce cas, un déclassement est nécessaire ;
    • soit le cessionnaire destine le bien à son domaine public, pour l'exercice de ses compétences, et dans ce cas, le déclassement n'est pas nécessaire (article L. 3112-1 du code général de la propriété des personnes publiques).

Deux conditions au déclassement des biens du domaine public

Désaffectation si le bien ne remplit plus sa mission de service public

Pour quitter le domaine public, le bien ne doit plus être affecté à l'usage du public. Cette désaffectation ne se décide pas, c'est un état de fait.

Un bien qui remplit toujours sa mission au service du public reste inaliénable !

Acte administratif de déclassement

La désaffectation ne suffit pas. Il faut également qu'elle soit constatée par un acte administratif de déclassement.

En principe, cet acte émane de la personne publique propriétaire du bien. Il existe deux exceptions principales à ce principe :

  • pour les immeubles du culte, c'est l’État qui est compétent ;
  • pour les établissements scolaires, la compétence est partagée entre l’État et la collectivité territoriale.

L'acte administratif de déclassement est toujours postérieur à la désaffectation, puisqu'il la constate.

Pour en savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider